Ciné Culte – Shining

Date de sortie: 16 octobre 1980

Réalisé par: Stanley Kubrick

Avec: Jack Nicholson, Shelley Duvall, Danny Lloyd

Genre: Epouvante-horreur, Thriller

L’histoire: 

Jack Torrance, gardien d’un hôtel fermé l’hiver, sa femme et son fils Danny s’apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Danny, qui possède un don de médium, le « Shining », est effrayé à l’idée d’habiter ce lieu, théâtre marqué par de terribles évènements passés…

Sorti à l’automne 1980, Shinning n’est clairement pas un film de ma génération. Pourtant dès mes années ados lors de mes débuts pour la passion du cinéma, ce film c’est imposé comme un film culte et qui a en son temps marqué l’histoire du 7ème art. J’ai donc cherché à savoir pourquoi Stanley Kubrick en portant à l’écran les aventures de Jack Torrance et sa famille, inscrit Shining comme un incontournable.

L’histoire tout d’abord, un grand hôtel installé au coeur de la montagne et des forêts ayant besoin d’un gardien pour passer l’hivers; Jack Torrance et sa famille. Ce dernier, écrivain, trouve en ce poste une occasion idéale pour écrire. La solitude lui semblera profitable pour mener à bien ce livre. Sa femme quant à elle, lui est entièrement dévouée, bien que dans le film elle semble plutôt « simplette » voir littéralement niaise. Reste désormais Danny, petit garçon semblant être atteint d’une double personnalité, le Shinning, ce qui lui permet de voir ou de sentir certains évènements passés ou futurs.

Le décor est à lui tout seul engoissant. Imaginez vous un immense hôtel ou vous n’y résidait qu’à 3 et qui fut construit non seulement sur un cimetière indien, mais qui fut également témoin d’histoires sombres dans l’une de ses chambres…Flippant non?

Au bout d’un bon quart d’heure on sent déjà l’angoisse monter, l’hôtel devient de plus en plus dérangeant et déstabilisant. On suit également la longue descente aux enfers de Jack Torrance (Jack Nicholson) qui est rongé par la solitude et l’isolement. Son interprétation y est hallucinante. Le reste du film n’en reste pas moins angoissant et terrifiant.

Stanley Kubrick a privilégié le climat et l’immensité de l’hôtel pour nous combler de peur. Pas d’effusions de sang, pas de meurtres à gogo, seul le ressenti de la peur et de l’isolement qui est retransmit à la perfection par les personnages…

 Culte !

Publicités

2 réflexions sur “Ciné Culte – Shining

  1. bon sa fai longtemps ke jai pa vu le film…soit… BON FILm SANS PLUS pour ma part.il ma parut long et presque ennuyeux( oui oui je vous assure).apres évidemment le jeu d’acteur de Nicholson est tout simplement époustouflant, remarquable…a montré dans toutes les écoles de théâtres et de cinémas…

  2. Pingback: Room 237 | Enjoy The World

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s