Critique Ciné – Sur la route

Date de sortie: 23 mai 2012

Réalisé par: Walter Salles

Avec: Garrett Hedlund, Sam Riley, Kristen Stewart

L’histoire:

Au lendemain de la mort de son père, Sal Paradise, apprenti écrivain new-yorkais, rencontre Dean Moriarty, jeune ex-taulard au charme ravageur, marié à la très libre et très séduisante Marylou. Entre Sal et Dean, l’entente est immédiate et fusionnelle. Décidés à ne pas se laisser enfermer dans une vie trop étriquée, les deux amis rompent leurs attaches et prennent la route avec Marylou. Assoiffés de liberté, les trois jeunes gens partent à la rencontre du monde, des autres et d’eux-mêmes.

 

Sur la route, est un film qui a été présenté en Sélection Officielle du festival de Cannes 2012. Du style road movie, je pensais m’attendre à un film comme Into The Wild, mais se ne fut pas totalement le cas.

Comme son nom l’indique, le film sillonne les Etats-Unis d’est en ouest en suivant les aventures de Sal Paradise, écrivain en manque d’inspiration, et de Dean, tête brulée qui passe son temps à se droguer et boire. Le film est bien filmé, l’image est belle et je pense que les années 50 sont un gros plus pour un road movie. Au travers des images ont peu sentir la liberté de nos héros qui sillonnent le pays sans réel but, si ce n’est tester toutes sortes de drogues, d’alcool et de filles. Le film dure 2H20. Pour ma par j’ai trouvé ça beaucoup trop long. Certes on peut se laisser facilement prendre au voyage, comme je l’ai été, mais le film étant par moment trop lisse, on peut également facilement s’ennuyer fermement.

Le jeu d’acteurs est plutôt bon, même si l’interprétation de notre écrivain, Sal Paradise par Sam Riley est limite transparent à coté du charismatique Garrett Hedlund dans le rôle de Dean. Kristen Stewart dans son rôle de petite amie complètement libérée n’ajoute pas grand chose au film tant son histoire y est secondaire. On note également la présence de Amy AdamsKirsten Dunst ou encore de Viggo Mortensen.

Bref je m’attendais à une histoire sur les traces d’Into The Wild, mais Sur la route ne nous livre pas toute la poésie et l’aventure du premier, qui aurait pu nous transporter tout au long de la longue marche des 2H20 du film, dommage.

 Trop Long !

Publicités

3 réflexions sur “Critique Ciné – Sur la route

  1. Je suis allée le voir aussi … mon Dieu qu’est-ce que c’est long … !! et tu as l’impression que tu vas jamais en voir la fin … par contre la « Bella » elle se fait plaisir xD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s