Critique Ciné – Frankenweenie

Date de sortie: 31 octobre 2012 (1h 27min)

Réalisé par: Tim Burton

Avec: Charlie Tahan, Winona Ryder, Martin Landau

Genre: Animation, Comédie, Epouvante-horreur

L’histoire

A partir de 10 ans

Après la mort soudaine de Sparky, son chien adoré, le jeune Victor fait appel au pouvoir de la science afin de ramener à la vie celui qui était aussi son meilleur ami. Il lui apporte au passage quelques modifications de son cru… Victor va tenter de cacher la créature qu’il a fabriquée mais lorsque Sparky s’échappe, ses copains de classe, ses professeurs et la ville tout entière vont apprendre que vouloir mettre la vie en laisse peut avoir quelques monstrueuses conséquences…

Dès 1984, Tim Burton comptait faire de Frankenweenie un long métrage en stop motion. Mais pour des raisons de budget, il fut contraint d’en faire un court métrage en prises de vues réelles. Il aura donc fallu attendre plus de 25 ans pour que se concrétise son projet.

Il était donc très attendu ce Frankenweenie de 2012 produit par les studios Disney. En voyant un film de Tim Burton on sait déjà que le film sera beau, pas forcement bon ( comme Dark Shadows par exemple ) mais beau. Ici rien n’échappe à cette règle. Tout d’abord le film est en noir et blanc ce qui accentue l’ambiance de mystère et de pseudo épouvante qui l’entoure. Les personnages ressemblent fortement à ceux des Noces Funèbres avec des corps minces et des yeux cerclés de noir. Le film étant tourné en stop motion on retrouve également des similitudes avec l’Etrange noël de Mr Jack, ce qui après tout n’est pas la pour nous en déplaire!

Côté histoire, c’est « mignon ». Ce film est la aussi bien pour les petits que pour les grands qui verront certaines références de films d’horreurs. Frankenweenie est un bon film, niveau visuel rien à redire, du grand Burton. On peut cependant regretter que l’histoire soit par moment peut-être trop enfantine et manque d’une fibre à la façon Etrange noël de Mr Jack..

Infos en + :

  • C’est Danny Elfman, éternel complice de Tim Burton, qui compose la musique de ce long métrage. Il s’agit de leur seizième collaboration.
  • Sur le plateau, on recense plus de 200 marionnettes, dont 18 du héros Victor et 15 de son chien ramené à la vie, Sparky. C’est d’ailleurs à partir de ce personnage que toutes les autres marionnettes ont été confectionnées, la taille de ce chien pas comme les autres orientant les dimensions de chacun des personnages. Sa marionnette comporte plus de 300 articulations.

Tim Burton’s world :

  • Zoom sur l’expo du film Frankenweenie => Article ici
  • Zoom sur l’expo Tim Burton à la cinémathèque => Article ici

 

 Un bon film de Tim Burton !

Infos en + via AlloCiné
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s