Critique Ciné – Nous York

Date de sortie: 7 novembre 2012 (1h 38min)

Réalisé par: Géraldine Nakache, Hervé Mimran

Avec: Leïla Bekhti, Géraldine Nakache, Manu Payet

L’histoire:

Michaël, Nabil et Sylvain, trois trentenaires de Nanterre, débarquent à New York par surprise à l’occasion de l’anniversaire de Samia, leur amie d’enfance. C’est Gabrielle, elle aussi une amie de toujours qui a tout organisé. Les deux copines ont quitté leur cité depuis deux ans pour tenter leurs chances aux États-Unis. Samia est l’assistante personnelle d’une célèbre comédienne avec qui elle partage un sublime appartement. Gabrielle, quant à elle, travaille dans une maison de retraite où elle a lié une relation tendre avec Mme Hazan, une Française placée ici par ses enfants.
Transposés à New York, les liens étroits tissés depuis toujours prennent un relief particulier, au rythme des péripéties de leur séjour, du quotidien new-yorkais des deux amies et de la découverte de la ville culte…

Dans le film Nous York, on retrouve la joyeuse bande du film Tout ce qui brille réalisé également par Géraldine Nakache. Reste à savoir si la fraicheur et la spontanéité du casting était de nouveau présent dans ce film.

Comme je vous le disais donc, Nous York est le deuxième film de Géraldine Nakache et on trouve à ses côtés en tant qu’acteurs la presque même bande de jeunes à savoir, Leïla Bekhti, Manu PayetNader BoussandelBaptiste Lecaplain ou encore Marthe Villalonga. Ce qui avait fait le succé et la force de la première réalisation de Géraldine Nakache c’était l’humour, la fraicheur, et la spontanéité de l’ensemble des acteurs. Une bande d’amis à laquelle on peut facilement s’identifier.

Si on se laisse facilement transporter avec la bande jusqu’à N.Y, le trop peu de consistance de l’histoire fait que l’on s’ennuie assez rapidement. Trop peu de relief dans l’intrigue, limite pas d’histoire si ce n’est une nouvelle pseudo différence de classe sociale entre certains personnages (une nouvelle fois entre Leïla Bekhti et Géraldine Nakache ). Pour ma par j’ai trouvé beaucoup trop de ressemblances entre Tout ce qui brille et Nous York alors que les deux histoires ne sont en aucun cas liées d’une quelconque manière que ce soit. Alors oui on peut aimer les personnages car on peut s’identifier à eux et nous pourrions très bien vivre ce genre d’histoire, mais ici ça sent quand même beaucoup trop le réchauffé, dommage…

 Une histoire trop pauvre qui sent le réchauffée…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s